IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topicStart Poll

En ligne · [ Standard ] · Linéaire+

> Nettoyage Des Surfaces Optiques & Plastiques

piotr
post 22/07/2008 23:00
Message #1


Sale con
****

Groupe : Modérateurs
Messages : 2 054
Inscrit le : 16/05/2002 23:00
Lieu : Donnery (F-45450)
Membre no. 18



Il est important de bien connaître ce qu'il convient de faire, mais surtout de ne PAS faire dès qu'il s'agit de nettoyer ses surfaces optiques ainsi que les boîtiers et divers accessoires qui composent votre panoplie photographique.


À ÉVITER FORMELLEMENT

En règle générale, si une trace (sur du plastique, du métal, ou du verre, traité ou non multicouche) ne part pas, IL NE FAUT PAS frotter fort et insister. Il faut à l'inverse en conclure qu'on n'utilise pas le mode de nettoyage adapté à une trace tenace. Autant donc commencer par ce qu'il faut éviter.

La liste est longue et pas forcément très intuitive … Ainsi donc, sous aucun prétexte (j'insiste !), vous n'utiliserez les choses suivantes pour procéder au nettoyage de vos appareils, et a fortiori des surface optiques si délicates :

- Les lingettes imbibées type VU et consorts - L'idée peut paraître louable, mais quand on y réfléchit, ces petites choses sont des portions de mal incarné. Il s'agit d'un tissé souvent en papier imbibé d'une solution très volatile. D'une part, on ne peut pas toujours savoir ce qu'il y a dedans, donc savoir quelles sont les intéractions véritables avec les différents revêtements multicouches (même si à la base ces mini lingettes sont faites pour nettoyer les verres de lunettes). Par ailleurs, la solution étant très volatile, il y a une forte probabilité qu'il y en ait assez qui se soit évaporé pour que le tissé papier ne soit plus assez humide, et devienne donc juste assez abrasif pour endommager une lentille. Oh bien sûr vous ne le sentirez pas du bout des doigts non, mais le reflet des microrayures est très caractéristique. À bannir formellement.

- Toute forme de coton quel qu'il soit, qui laisse toujours beaucoup trop de peluches, même s'il est complètement détrempé, ce qui n'est pas non plus une bonne idée. Cela inclut le coton chirurgical, les disques démaquillants, et les chiffons en coton classiques.

- Sauf mention contraire par la suite : toute forme de chiffon sec, qu'il s'agisse de tissu ou de sopalin/essuye-tout. Secs, ces choses provoquent aussi des microrayures sur les lentilles. À l'extrême rigueur, on peut se servir d'un sopalin pour éponger un surplus de liquide sur votre table, sur le corps de votre objectif ou de votre boîtier, mais sûrement pas sur le verre : pour cela, toujours utiliser du microfibre ou une éponge humide avant un (re)nettoyage de la surface en question

- Ne pas utiliser non plus de chiffons spécial ménage dont certains ont tendance à faire s'accumuler l'électricité statique, et dont certains sont même imbibés d'une forme de polish aux silicones

Rayons produit nettoyants à éviter toujours :

- Certains solvents sont à proscrire catégoriquement. Principalement :

- Tous les acides et toutes les bases costaudes genre soude - ça paraît tellement évident ... L'acide mange les métaux, la soude mange aussi les métaux, mais aussi les peintures et les caoutchoucs, et dans tous les cas, les deux mangent vos doigts.

- L'acétone (diluant pour vernis à ongles) qui mange sans pitié le plastique. C'est rigolo de voir du plastique rongé par l'acétone : il devient terne dans le meilleur des cas, mais le plus souvent, il se ramollit, et il colle. Super quand c'est un boîtier photo !

- Le trichloréthylène et le perchloréthylène , qui sont de puissants dégraissants, que l'on trouve encore dans certains magasins de bricolage, mais qui ont les mêmes propriétés que l'acétone, en plus d'être cancérigènes.

- le diluant cellulosique. Facile à trouver en droguerie, son odeur sympathique est un piège, car c'est un fin gourmet. À ne pas utiliser non plus.

- Tous les solvents qui par nature ont tendance à s'évaporer trop vite purs, et qui conduisent aux mêmes conséquences catastrophiques que ceux du VU en séchant du support.

- L'essence, le gasoil, et tous les autres hydrocarbures. Ça aussi ça paraît évident. Cela inclut également le pétrole lampant pour les lampes à pétrole (et les poêles) qui laissera un film gras.

- Les produits à vitre bleus (ou autre couleur) : c'est variable. En général c'est adapté. Il convient de faire un essai préalable sur une surface qui ne craint rien (comme une de vos anciennes paires de lunettes par exemple).

À UTILISER EN TOUTES CIRCONSTANCES

Votre principal allié pour le nettoyage sera le CHIFFON MICROFIBRES que vous trouverez chez votre opticien. Ayez-en toujours au moins trois, voire quatre, de manière à pouvoir vous en servir de plusieurs lors d'une opération de nettoyage assez important (un qui applique le produit de nettoyage, et un qui éponge les goutelettes surnuméraires si vous faites une boulette).

La règle est par principe de ne jamais utiliser un chiffon microfibres à sec. Ainsi, il faut toujours imibiber d'une goutte de solution nettoyante le chiffon, puis l'appliquer sur la surface à nettoyer. Sachez toutefois que même à sec, et donc ses parties sèches, ne peuvent pas endommager le verre optique.

Pour ce qui est du barillet de votre objectif photographique (compact ou reflex), il ne faut JAMAIS verser de produit sur la lentille, mais TOUJOURS imbiber le microfibre de quelques gouttes de produit nettoyant, puis frotter. Normalement il ne devrait pas subsister de traces. S'il y a des traces humides qui subsistent, utiliser un second microfibres pour finir d'essuyer. Les traces devraient disparaître.

Pourquoi imbiber le chiffon plutôt que de mettre une goutte sur la surface ? Simplement parce que seuls les plus malins sont sûrs qu'il n'y aura pas une vilaine goutte qui ira se faufiler entre les barillets ou à l'intérieur d'un boîtier non tropicalisé. Ça arrive très vite, croyez moi.

On peut aussi utiliser une éponge humide et j'iniste sur humide. Et côté éponge, évidemment, pas côté vert scotch-brite. Comprendre par là : toujours suffisamment saturée d'humidité, et d'eau. H2O. Pas de solvent volatil. Une éponge humide ne raye pas les surfaces optiques, et le temps d'évaporation est suffisamment long pour travailler sereinement. L'éponge servira a nettoyer les extérieurs d'un boîtier ayant pris la poussière, la boue, les traces de café, de coca, etc. Réservez une éponge strictement prévue à cet effet, que vous conserverez à l'abri de la poussière dans un emballage comme un ziploc par exemple. Autre truc sympa : passez votre éponge humide au micro-ondes pendant 2 minutes pour la stériliser. Encore une fois j'insiste sur le humide, car sèche, elle produira de jolis arcs de plasma et la probabilité que l'ensemble vous pète à la tronche est non nulle.

On préfèrera de très loin les éponges naturelles aux éponges synthétiques en polyuréthane qui sont faites d'une espèce de mousse synthétique complètement foireuse pour la tâche, et qui ne sont même pas à l'abri de rayer.

Solutions nettoyantes :

Votre autre principal allié sera l'eau déminéralisée. On en trouve en bidons de 5 litres pour 80 centimes d'euro. Je parle de la variété NEUTRE, en gros bidons, et pas la version parfumée pour les repassages, qui est d'ailleurs étrangement beaucoup plus chère. La version parfumée est à ÉVITER CATÉGORIQUEMENT. L'eau déminéralisée peut servir seule pour nettoyer les traces faibles. Mais pour bien faire, il convient d'ajouter un agent nettoyant - d'ailleurs, il ne vaut mieux pas, même avec un microfibres, utiliser cet agent nettoyant seul car il a tendance à s'évaporer trop vite.

Pourquoi de l'eau déminéralisée ? D'une part parce que c'est moins cher que de l'eau en bouteille, et d'autre part parce qu'elle est dénuée de tout minéraux, et principalement de CALCAIRE qui peut dans le meilleur des cas laisser des traces fâcheuses, dans le pire, rayer. On connaît bien la propension de l'eau du robinet à être chargée en calcaire ...

Voici ce qu'on peut retenir dans l'essentiel :

- l'alcool à brûler (denatured alcohol ou methylated spirits, en anglais), mélange d'éthanol dénaturé et de méthanol (proportions : 1/4 alcool éthylique, 3/4 d'eau déminéralisée) - c'est l'alcool pour les réchauds à fondue, odeur caractéristique. L'effet nettoyant est satisfaisant, et l'alcool à brûler est facile à se procurer.

- l'alcool isopropylique, ou isopropanol (isopropy alcohol ou rubbing alcohol en anglais), plus difficile à se procurer (pourquoi, j'en sais rien), est un alcool parfaitement adapté à cette tâche, mais très volatil, trop d'ailleurs, d'où l'impérieuse nécessité de le diluer (1/4 d'alcool, 3/4 d'eau déminéralisée). Deux remarques à propos de l'isopropanol :
* son utilisation pure est vouée à l'échec tant il est volatil, et laissera des traces blanches mêmes utilisé en conjonction avec un microfibres. Il faut donc toujours le diluer
* Il existe de l'isopropanol parfumé destiné à faire office de combustible pour les lampes Berger. Il s'agit d'alcool isopropylique pur à 99 %, le pourcent restant étant des principes parfumants. Il ne faut donc pas l'utiliser pour ces tâches.

- l'ammoniaque (ammonia), que l'on trouve en bouteilles d'1 litre pour 80 centimes d'euro environ. Dégraissant très puissant, volatil, et détachant, c'est en fait une solution de gaz ammoniac (NH3) dissout dans de l'eau. L'ammoniaque peut être utilisée pure vu qu'il s'agit déjà d'un produit dilué, mais rien que pour des questions d'odeur, il convient de le rediluer aussi dans les mêmes proportions de 1/4 d'ammoniaque et 3/4 d'eau déminéralisée. Contrairement à une première impression, l'ammoniaque n'attaque pas les plastiques. En imbibant légèrement une éponge humide d'ammoniaque, on peut faire aisément disparaître les traces collantes comme du sucre, de la résine, ou de graisse comme du sébum tenace, de l'huile, un hydrocarbure, etc.

- l'eau savonneuse. Tout simplement. Diluez un peu de savon de marseille, ou une infime quantité de liquide vaisselle dans de l'eau déminéralisée (par exemple quelques gouttes dans une bouteille de 50 cl, pas plus !). Avec une faible quantité de savon, on obtient un bon pouvoir nettoyant tout en pouvant se passer de la nécessité de rincer. Si vous mettez plus de savon qu'une goutte ou deux, il restera des traces, qu'il faudra rincer avec de l'eau, et ce n'est pas terrible. Le savon est particulièrement adapté à la tâche grâce à son affinité pour les graisses, et son agressivité nulle envers les surfaces sensibles.

Pour ma part, j'utilise un mixte de tous ces produits, en mélangeant dans une bouteille deux tiers d'eau déminéralisée, et le tiers restant se partage entre de l'ammoniaque et de l'alcool isopropylique, avec une petite goutte de liquide vaisselle. Imbibé sur un chiffon microfibres, vous pouvez nettoyer avec cela les surfaces les plus délicates présentant des traces sans craindre de les abîmer. Faites simplement attention à vos ongles qui eux peuvent peut être déteriorer le traitement multicouches ou même un plastique un peu délicat, surtout s'il est en peau de pêche … À toutes fins utiles, cette potion nettoye aussi très bien le bois.

Quand vous opérez, soyez sûrs de vous. Les surfaces optiques sont délicates, mais solides. Procédez par gestes brefs mais assurés, recommencez si nécessaire quand il reste des taches, mais inutile de s'acharner à tout prix pour faire disparaître jusqu'à la dernière poussière : l'important est de faire disparaître les traces organiques comme les traces de doigts ou de sébum qui à la longue peuvent réagir et attaquer les traitements multicouches, et devenir pour le coup totalement indélébiles. Il convient de nettoyer promptement ces traces. Quelques poussières sur l'élément frontal sont la plupart du temps invisibles sur l'image, et ne gâchent en rien les propriétés optiques.

Ça peut paraître bête à dire, mais le fait de s'installer sur une table bien dégagée et bien éclairée permet justement d'être confiant et de faire les choses correctement. On est rarement à son aise pour nettoyer avec un objectif posé sur ses genoux ou dans une autre posture bizarre.

Une surface correctement nettoyée devient très propre après le passage du microfibres imbibé de solution, et devrait présenter une certaine résistance au frottement. Si à ce moment là il ne reste aucune trace, c'est que votre surface est propre.

Pour le nettoyage des filtres optiques, il est pratique de les démonter pour les nettoyer. Le plus souvent, le filtre UV vissé sur votre objectif fait office de protection en première ligne, et il faut administrer un traitement coriace pour faire disparaître certaines traces. N'oubliez pas de remettre votre bouchon d'objectif tout de suite après avoir enlevé le filtre UV !

S'il est vraiment sale, je le passe donc directement sous l'eau tiède du robinet, jamais chaude, car la chaleur peut vite endommager les surfaces, je dépose une goutte de liquide vaisselle sur chaque face, et je frotte avec mes doigts (pas mes ongles !) avant de bien rincer le tout - l'eau du robinet convient, mais idéalement, de l'eau déminéralisée conviendrait mieux, et je finis par essuyer avec grand soin les traces d'eau restantes avec un microfibres. Il faut bien s'assurer qu'il n'y ait plus d'eau qui se soit insinuée entre le disque de verre du filtre et la bague métallique, faute de quoi elle se condensera sûrement quelque part. Bien faire sécher donc, puis revisser.

Ayez toujours sur vous une petite bouteille plastique (même 10 cl suffisent) avec un peu de solution nettoyante ainsi qu'un microfibres ou deux, pour éradiquer les traces les plus urgentes, avec, on l'aura compris, l'attirail adapté, plutôt que d'utiliser ce qui tombe sous la main, et risquer des dégâts.

Pour finir : en cas de doute, faites un essai sur un verre de lunette qui ne sert plus, un plastique (une vieille télécommande ?), un caoutchouc, etc. Soyez simplement sûrs du fait qu'un mélange d'eau déminéralisée et de savon appliqué au microfibres conviendra dans 99,95 % des cas et ne pourra en aucun cas causer le moindre dégât que ce soit.



--------------------
"Des asiles de cons ... On devrait construire des asiles de cons, mais vous imaginez un peu la taille des bâtiments ! - André Dussolier

user posted image
User is offlineProfile CardPM
Go to the top of the page
+Quote Post

Reply to this topicTopic OptionsStart new topic
 

Version bas débit Nous sommes le : : 22/10/2017 09:18